Un poudrier glamour et un ordinateur ultra-miniaturisé qui ne déparerait pas dans la panoplie de James Bond, tels sont deux des avatars des MID, nouvelle génération de PC de poche communicants. Même s’ils tiennent dans la poche d'un jean, ils affichent toute la puissance nécessaire aux logiciels bureautiques, à un carnet d'adresses et à un agenda, aux communications et à un excellent confort de consultation Internet.


le 24 novembre 2008


Prague – Les premiers pico-ordinateurs à connectivité Internet que l'on appelle les MID (Mobile Internet Devices) arriveront sur le marché tchèque dès l'année prochaine. Ils seront déclinés en de nombreux formats, destinés aussi bien à loger dans la poche d’un jean que dans une sacoche de marque ou un costume trois pièces. Tous sont équipés de la plus petite des puces d'Intel, le processeur Intel® Atom™. C’est elle qui leur confère leur rapidité, leur extraordinaire autonomie sur batterie et des performances à l’avenant, suffisantes pour gérer la plupart des applications que l’on trouve sur un PC classique.

C’est dans ce contexte qu'Intel a décidé de favoriser l'innovation parmi les constructeurs en lançant un concours de création de PC de poche auprès des étudiants tchèques en design industriel. On trouvera tous les modèles qu’ils ont imaginés sur www.mediakom.cz (en tchèque), leur point commun étant l'étonnante imagination qui a présidé à leur conception ainsi que l’absolu professionnalisme des réalisations. Ce concours était récompensé par deux prix, l’un attribué par le public et l’autre par un jury composé de designers et de représentants de constructeurs micro-informatiques.

Le grand prix du jury a ainsi été décerné àPetr Kubík, étudiant en design industriel à la faculté de génie mécanique de l'Université technologique de Brno (Moravie). Son « concept MID » ressemble beaucoup à un téléphone mobile, si ce n'est qu'il s'ouvre à la fois comme un livre et comme un PC portable. Il privilégie la taille de l’écran pour lire ou travailler confortablement assis ainsi que l’ergonomie des commandes pour une utilisation en marchant.

 

Jan Kužník, contributeur au site InternetTechnet.cz, à propos de la réalisation de Petr Kubík : « Même si, techniquement, c’est le modèle sans doute le plus difficile à réaliser parmi les projets en compétition, c’est aussi celui qui promet le meilleur confort d'utilisation. C’est exactement le type d’appareils qui pourraient un jour remplacer les téléphones mobiles, voire les netbooks en plein essor aujourd’hui. »

Dans la catégorie du projet le plus original, le jury a distingué la réalisation de Kateřina Gabrielová, étudiante à l’Ecole secondaire d'Arts appliqués d’Uherské Hradiště (Moravie). Sous ses allures de poudrier de luxe, ce design suggère d’évidence aux constructeurs de penser aussi aux femmes. « Je suggérerais d’adjoindre à ce MID une fonction “miroir”, qui, grâce à une webcam, permettrait à l’utilisatrice de se voir à l'écran pour se repoudrer le nez », commente Stanislav Hanuš, designer chez Blata, constructeur tchèque de motos. « Je trouve ce projet remarquablement inventif. Il est en phase avec les tendances actuelles du design, auxquelles il ajoute une note lyrique », remarque la styliste Liběna Rochová.

 

 

Le prix du public a été attribué à Petra Matyščáková, étudiante en design industriel à la faculté de génie mécanique de l'Université technologique de Brno.

 

Martin Drdúl, Market Development Manager CE chez Intel : « Comme souvent, la simplicité et la sobriété sont payantes. Ce design tous publics est parfaitement adapté à une utilisation généraliste d'un objet nomade. »

 

Petra Matyščáková : « N’importe quel designer serait ravi que les futurs acheteurs apprécient son travail. Cette récompense est très gratifiante par rapport à la somme de travail que ce projet représente et m'encourage beaucoup. La compétition était très serrée, car, de par leurs qualités, tous les autres projets auraient eux aussi pu arriver en tête. »

 

Les PC de poche représentent une nouvelle catégorie d’ordinateurs situés à mi-chemin entre les PC portables et les PDA. Leur naissance a été favorisée par la sortie du processeur Intel Atom, par sa petitesse et sa puissance. Cette puissance est la raison pour laquelle ils n’ont guère à envier en performances aux PC portables ou de bureau. Ils sont ultra-compacts, légers et rapides, dotés d'une autonomie de plusieurs heures et gèrent la majorité des logiciels courants. Ils se déclinent en d’innombrables formes et design qui leur permettent, sous l'apparence d'un poudrier ou d'un téléphone mobile, de dissimuler un puissant ordinateur, certains semblant ainsi sortir tout droit d’un film de James Bond.

Le concours MID DESIGN 2008 a été organisé par Intel en collaboration avec ASUS et le partenaire média Technet.cz. Les prix remis aux gagnants (trois netbooks Eee PC* et trois processeurs Intel® Core™2 Duo) étaient offerts par ASUS et Intel respectivement.

Toutes les réalisations sont visibles sur www.mediakom.cz (en tchèque).
Le volet du concours réservé au public a son espace sur http://technet.idnes.cz/ankety.asp?id=A20081024_vse_784 (en tchèque).

 

Intel Corporation
Numéro un mondial du circuit intégré et du semi-conducteur, Intel met au point des technologies, élabore des produits et entreprend des actions pour faire progresser en permanence les modes de vie et de travail. Complément d’information sur Intel : www.intel.fr, www.intel.fr/pressroom et blogs.intel.com.

 

 

 

Intel et le logo Intel, Intel Atom et Intel Core sont des marques déposées ou enregistrées d’Intel Corporation ou de ses filiales, aux Etats-Unis et dans d’autres pays. * Les autres noms et désignations peuvent être revendiqués comme marques par des tiers.


Précurseur d’une série de systèmes de gestion individualisée des ALD et des affections gériatriques

 

le 20 novembre 2008


Paris – Intel Corporation a annoncé aujourd’hui la sortie de l’Intel® Health Guide au Royaume-Uni. Il s’agit d’un instrument de suivi destiné aux professionnels de santé et soignants qui prennent en charge, à domicile, des patients souffrant d’une affection de longue durée (ALD). Ce lancement marque l’arrivée d’Intel sur le créneau des appareils de suivi médical individuel où il propose des fonctions résolument innovantes, qui vont au-delà de celles des dispositifs existants.

 

Homologué CE au titre de la Directive européenne sur les appareils médicaux, l’Intel Health Guide est une solution de télémédecine globale : c’est un appareil à l’usage des patients (Intel® Health Guide PHS6000), doublé d’une interface en ligne qui permet à l’équipe hospitalière de les monitorer et de les prendre en charge à distance (Intel® Health Care Management Suite). Son interface sera peu à peu déclinée dans d’autres langues européennes en 2009.

 

Louis Burns, Vice Président d’Intel chargé du Digital Health Group : « Cet appareil représente un pas en avant pour une prise en charge efficace et plus individualisée des ALD à domicile. Nous avons ainsi consacré plusieurs années de recherches aux besoins des professionnels de santé, des soignants et des patients et nous entamons à présent le lancement de toute une série de produits d’hospitalisation à domicile. Ils contribueront à répondre aux enjeux que représentent une population vieillissante et l’augmentation des affections chroniques. »

 

Véritable courroie de transmission entre les patients et les professionnels de santé, l’Intel Health Guide procure à ces derniers toute une série d’informations décisionnelles actualisées et favorise une responsabilisation des patients dans la gestion de leur affection ainsi qu’une prise en charge plus efficace. Il propose en effet différents instruments interactifs de gestion personnalisée des soins et inclut des fonctions de relevé des paramètres physiologiques, un aide-mémoire pour les patients, des contenus documentaires multimédias ainsi que des outils de communication (dont visioconférence et alertes). Grâce à un accès en continu, l’équipe soignante est mieux à même de gérer le cas de chaque patient tandis que celui-ci bénéficie, chez lui, d’une prise en charge individualisée.

 

Afin de valider les bénéfices du Health Guide pour un large éventail d’ALD, Intel travaille avec des grands noms du secteur de la santé en Europe. Des pilotes sont ainsi en cours au Royaume-Uni avec NHS Lothian ainsi qu’aux Pays-Bas avec l’ITP (Institute for Prevention and Telemedicine) et l’AMC (Academic Medical Center) d’Amsterdam. Leur objectif est de définir le mode d’intégration de l’appareil à différents modèles d’hospitalisation à domicile (HAD). Ces premières études porteront ainsi sur l’apport du système à la prise en charge d’affections telles que les broncho-pneumopathies chroniques obstructives (BPCO) et les insuffisances cardiaques.

 

Martin Egan, Director of eHealth à NHS Lothian : « Nous sommes ravis de prendre une part active à ce projet d’avant-garde. Les résultats préliminaires montrent que ce dispositif de télémédecine a un effet rassurant sur les patients et les premiers chiffres témoignant d’une baisse des hospitalisations sont prometteurs. Nous envisageons à présent l’élargissement du pilote à l’ensemble de notre structure. »

 

Le pilote aux Pays-Bas relève d’une collaboration entre l’AMC d’Amsterdam, l’IPT et Intel. Y participent les cardiologues et les patients du service de consultations externes en cardiologie (insuffisances cardiaques congestives [ICC]) de l’AMC, sous la direction du Pr Bas De Mol, chef du service de chirurgie cardio-thoracique.

 

Intel travaille par ailleurs avec des organismes de santé pour la mise en place de protocoles de soins originaux et l’élaboration de contenus informatifs multimédias sur les ALD.Au Royaume-Uni, cette collaboration fait intervenir Map of Medicine. Intel a ainsi exploité les cheminements cliniques proposés par cette source d’informations cliniques en ligne pour mettre en place des protocoles d’utilisation de l’Intel Health Guide fondés sur des pratiques tant codifiées qu’empiriques, afin d’aider les patients et leur médecin à mieux gérer leur maladie. Des protocoles ont ainsi été définis pour toute une série d’ALD, dont le diabète, les insuffisances cardiaques et les BPCO.

 

Grand prestataire de services de téléassistance, de télécare et de télésanté, le Tunstall Healthcare Group sera le premier revendeur officiel de l’Intel Health Guide au Royaume-Uni. James Buckley, Chief Executive Office (CEO) de Tunstall s’en explique : « En ajoutant l’Intel Health Guide à la panoplie de nos produits et services, nous serons mieux à même de proposer à nos clients les solutions de prise en charge les plus performantes et les plus modernes. » Intel négocie aussi actuellement la mise sur le marché britannique de l’appareil avec d’autres grands fournisseurs de solutions.

 

Destiné aux professionnels de santé pour les patients dont ils ont la charge, l’Intel Health Guide n’est actuellement pas proposé au grand public. Autorisé à la commercialisation aux Etats-Unis par la FDA (Food & Drug Administration) en juillet, l’Intel Health Guide a été lancé dans ce pays le 10 novembre.

 

Intel prévoit par ailleurs d’exploiter les technologies qui sont au cœur de l’appareil pour élaborer des produits destinés à d’autres applications, par exemple le maintien à domicile et l’autonomie des personnes handicapées ou âgées et le paramédical, ainsi que pour les intégrer à des téléphones mobiles et PC de poche.

 

Informations complémentaires
Pour se renseigner sur l’appareil : www.intel.com/healthcare/telehealth .

 

Actions d’Intel dans le domaine de la santé : www.intel.com/healthcare ou sur le site français.

 

 

Intel Corporation (NASDAQ : INTC)
Numéro un mondial du circuit intégré et du semi-conducteur, Intel met au point des technologies, élabore des produits et entreprend des actions pour faire progresser en permanence les modes de vie et de travail. Des informations complètes sur la société sont disponibles sur le site Internet d’Intel à partir de la page www.intel.fr ou blogs.intel.com.


 


Intel et logo Intel sont des marques déposées ou enregistrées d’Intel Corporation ou de ses filiales, aux Etats-Unis et dans d’autres pays.


* Les autres noms et désignations peuvent être revendiqués comme marques par des tiers.

Processeur Intel® Core™ i7 : performances à la demande, technologies Intel® Turbo Boost et Hyper-Threading

le 17 novembre 2008

 

Paris – Intel Corporation a lancé aujourd’hui sa puce pour PC de bureau la plus perfectionnée à ce jour, le processeur Intel® Core™ i7. Précurseur de la nouvelle famille des composants Intel de microarchitecture Nehalem (nom de code), c’est le processeur le plus sophistiqué jamais gravé. Il applique de nouvelles technologies qui dopent les performances en fonction des sollicitations et qui maximisent le débit des données. Il accélère ainsi de plus de 40 % le montage vidéo, les jeux ainsi que d’autres applications Internet et locales,¹ sans pour autant consommer davantage d’énergie.

 

Largement salué par la profession comme une véritable merveille de la technique, il établit un nouveau record au banc d’essai SPECint_base_rate2006* avec un score de 117, sachant qu’il est en l’occurrence le premier à dépasser la barre des 100 points à ce test qui mesure les performances d’un processeur.

 

Patrick Gelsinger, Senior Vice President d’Intel responsable du Digital Enterprise Group : « Nous proposons aujourd’hui aux utilisateurs les plus exigeants — les passionnés de vidéo, de jeux et de musique — le processeur le plus performant du monde pour PC de bureau. Et lorsqu’on associe sa microarchitecture, qui représente un bond immense dans la conception des puces, à d’autres de nos innovations telles que nos mémoires de masse SSD, le processeur Intel Core i7 fonde la micro-informatique de demain. »

 

L’accueil que lui ont réservé les sites Internet spécialisés est extrêmement positif. Anandtech écrit ainsi qu’« avec le processeur Core i7, Intel continue de porter le flambeau des performances », PC Perspective reconnaît que « le Core i7 tient toutes ses promesses », Lost Circuits le qualifie de « chef-d’œuvre » et The Tech Report n’hésite pas à le présenter comme « un tournant de l’informatique ».

 

Caractéristique distinctive de ce processeur, la nouvelle technologie Intel Turbo Boost stimule les performances en fonction des besoins de l’utilisateur et de l’intensité de ses activités. Grâce à un régulateur électrique ultraperfectionné, à de nouveaux transistors à « interrupteur », gravés en 45 nanomètres sur hafnium(« high k »), la technologie Intel Turbo Boost dope les performances des logiciels, qu’ils soient parallélisés ou non, en modulant automatiquement la fréquence d’horloge d’un ou de plusieurs de ses quatre cœurs, mais sans augmenter sa consommation électrique. Le processeur Intel Core i7 dispose également des technologies écoénergétiques les plus récentes d’Intel, qui permettent aux PC de bureau de se placer dans des modes de veille jusque-là réservés aux PC portables.

 

Il développe aussi une bande passante mémoire plus que doublée par rapport aux précédentes puces « Extreme » d’Intel et accélère le débit des données à traiter et traitées grâce à son bus Intel QPI(QuickPath Interconnect). Il applique également la technologie Hyper-Threading d’Intel, qui autorise chacun de ses cœurs à traiter en simultané des données sur deux « files » (threads), qu’il s’agisse d’unités d’exécution (logiciels parallélisés) ou de flux d’instructions séquentielles (multitâche). Doté de quatre cœurs, il peut ainsi traiter des données sur huit files en même temps.

 

Il dégage en particulier des performances sans équivalent pour les derniers jeux (jusqu’à 40 % de plus que les puces Intel hautes performances précédentes),¹ comme en attestent les résultats qu’il obtient aux tests sur moteurs physiques et d’intelligence artificielle du banc d’essai 3DMark Vantage CPU*, celui-ci mesurant précisément les performances vidéoludiques. Dans sa version Extreme Edition, il exploite ses huit files au plus grand bénéfice du réalisme des jeux dotés de tels moteurs.

 

Des PC équipés d’un processeur Intel Core i7 et de la carte mère Intel DX58SO Extreme Series dotée du chipset Intel X58 Express sont d’ores et déjà disponibles à l’achat auprès de plusieurs constructeurs, en ligne et en magasin, les versions en boîte de ces composants étant par ailleurs commercialisés sur les sites marchands de certains revendeurs.

 

Les processeurs Intel Core i7 sont les premiers représentants des puces de microarchitecture Nehalem, des déclinaisons pour serveurs et PC portables étant attendues ultérieurement. Ils comportent chacun une mémoire cache niveau 3 de 8 Mo et gèrent la mémoire vive DDR3 tricanale à 1066 MHz, la plus récente et la plus performante. La protection anti-survitesse du processeur Intel Core i7 Extreme Edition, qui est actuellement le plus performant des processeurs Intel, a été supprimée, ce qui permet aux constructeurs, aux intégrateurs et aux particuliers les plus compétents d’augmenter encore sa cadence.

 

Informations et tarifs

 

Processeur

Fréquence d’horloge
(GHz)

Tarif

Fréquence QPI (GT/s)

Mémoire cache

Mémoire vive

PDT²

Génération

Intel® Core™ i7-965 Extreme Edition

3,20

999 $

6,4






8 Mo





DDR3 à 1066 MHz






130 W




Nouvelle microarchitecture Intel® Core™ 45 nm (Nehalem)

Intel® Core™ i7-940

2,93

562 $

4,8

Intel® Core™ i7-920

2,66

284 $

4,8


 

Numéro un mondial du circuit intégré et du semi-conducteur, Intel met au point des technologies, élabore des produits et entreprend des actions pour faire progresser en permanence les modes de vie et de travail. Des informations complètes sur la société sont disponibles sur le site Internet d’Intel à partir de la page www.intel.fr ou blogs.intel.com.

 

 


¹ Gains de performances constatés par comparaison entre les processeurs Intel® Core™ i7-965 Extreme Edition et Intel® Core™2 Extreme Edition QX9770. Les performances effectives peuvent varier. Voir www.intel.com/performance/desktop/extreme/index.htm.


² Puissance de dissipation thermique (Thermal Design Power, TDP).


Intel, le logo Intel et Intel Core sont des marques déposées ou enregistrées d’Intel Corporation ou de ses filiales, aux Etats-Unis et dans d’autres pays.


* SPEC, SPECint, SPECfp et SPECrate sont des marques déposées de la SPEC (Standard Performance Evaluation Corporation). Informations complémentaires : www.spec.org. Les autres noms et désignations peuvent être revendiqués comme marques par des tiers.

le 16 novembre 2008

 

Paris – Selon la dernière édition du TOP500*, palmarès des cinq cents ordinateurs les plus puissants au monde, les processeurs Intel® se taillent la part du lion sur le marché des supercalculateurs. Les utilisateurs de calcul intensif (HPC) plébiscitent ainsi les processeurs Intel® Xeon® quatre cœurs pour la recherche scientifique et l’analyse de données, ces puces équipant en effet plus de la moitié des configurations du classement.

 

La trente-deuxième édition de ce palmarès semestriel établit que 379 des cinq cents ordinateurs qui y sont classés sont dotés de processeurs Intel, dont le numéro 3 du classement. Ils sont également quarante-neuf parmi les cent premiers à exploiter ces puces. Ce sont en particulier les configurations embarquant des processeurs Intel Xeon quatre cœurs qui dominent, avec 288 ordinateurs sur cinq cents et, à eux seuls, les processeurs Intel Xeon série 5400, gravés en 45 nm sur hafnium, équipent 222 configurations, dont trente-deux disposent de modèles basse tension de ces puces.

 

Les plates-formes Intel de calcul intensif jouent un rôle essentiel dans de nombreux champs de recherche, de la sécurité pour l’exploration spatiale à la météorologie mondiale. Parallèlement, de nombreux secteurs plus proches du quotidien, comme les services financiers et la santé, exploitent eux aussi des configurations d’architecture Intel pour obtenir plus rapidement des résultats d’analyse fidèles, pour accélérer la cadence de l’innovation et pour renforcer leur compétitivité.

 

Outre ces processeurs et d’autres composants matériels, Intel propose d’ailleurs aux développeurs toute une panoplie d’outils logiciels, dont des compilateurs et des bibliothèques MPI (Message Passing Interface), pour les assister dans l’optimisation de leurs solutions pour le multicœur et de traitement en grappes. Ainsi, quelque 75 % des configurations du TOP500 font usage d’outils logiciels d’Intel.

 

Kirk Skaugen, Vice Président d’Intel chargé du Server Platforms Group : « Nous sommes très fiers du rôle de moteur que jouent nos processeurs et nos outils logiciels dans les domaines les plus importants de la recherche et du progrès scientifiques. Au vu de la proportion de nos processeurs multicœurs qui équipent les ordinateurs du TOP500, nul ne doutera de notre détermination à repousser les limites du calcul intensif. »

 

Depuis un an, on assiste en effet à une montée en forte d’Intel sur ce créneau, comme en témoignent d’importants projets menés en partenariat avec Cray Supercomputer et la NASA. Intel et Cray prévoient ainsi de mettre en place toute une série de configurations et de technologies axées sur le traitement multicœur et les systèmes d’interconnexion de pointe. D’ici là, Intel, SGI et la NASA travaillent sur le projet Pleiades, dont l’objectif est la mise en place d’un supercalculateur d’une capacité d’un petaflops (1015 opérations en virgule flottante par seconde) en 2009 — qui est déjà le numéro 3 au TOP500 — et d’un autre d’une capacité de dix petaflops (1016 opérations par seconde) en 2012.

 

Le palmarès TOP500 est établi par Hans Meuer de l’Université de Mannheim, Erich Strohmaier et Horst Simon du NERCS (National Energy Research Scientific Computing Center du Ministère américain de l’Energie) et Jack Dongarra de l’Université du Tennessee. Il est consultable à l’adresse www.top500.org.

 

Numéro un mondial du circuit intégré et du semi-conducteur, Intel met au point des technologies, élabore des produits et entreprend des actions pour faire progresser en permanence les modes de vie et de travail. Des informations complètes sur la société sont disponibles sur le site Internet d’Intel à partir de la page www.intel.fr ou blogs.intel.com.

 

 

 

Intel, le logo Intel et Xeon sont des marques déposées ou enregistrées d’Intel Corporation ou de ses filiales, aux Etats-Unis et dans d’autres pays.


* Les autres noms et désignations peuvent être revendiqués comme marques par des tiers.

Premier d’une série de systèmes de gestion individualisée des ALD et des affections gériatriques

le 10 novembre 2008


Paris – Intel Corporation a annoncé aujourd’hui la sortie de l’Intel® Health Guide. Il s’agit d’un instrument de suivi destiné aux professionnels de santé et soignants qui prennent en charge, à domicile, des patients souffrant d’une affection de longue durée (ALD). Il marque l’arrivée d’Intel sur le créneau des appareils de suivi médical individuel où il propose des fonctions qui vont au-delà de celles des dispositifs de monitoring existants et dont il est le précurseur.

 

Autorisé à la commercialisation par la FDA (U.S. Food & Drug Administration) en juillet, l’Intel Health Guide est une solution globale d’hospitalisation à domicile (AHA) : c’est un appareil à l’usage des patients (Intel® Health Guide PHS6000), doublé d’une interface en ligne qui permet à l’équipe hospitalière de les monitorer et de les prendre en charge à distance (Intel® Health Care Management Suite).

 

Louis Burns, Vice Président d’Intel chargé du Digital Health Group : « Cet appareil représente un pas en avant pour une prise en charge efficace et plus individualisée des ALD à domicile. Nous avons consacré plusieurs années de recherches aux besoins des soignants et des patients et nous entamons à présent le lancement de toute une série de produits d’hospitalisation à domicile. Ils contribueront à répondre aux enjeux que représentent une population vieillissante et l’augmentation des affections chroniques. »

 

Afin de valider les bénéfices du Health Guide pour une large palette d’applications médicales, mais aussi paramédicales, Intel travaille avec des grands noms du secteur de la santé. Des études pilotes sont ainsi prévues aux Etats-Unis, en collaboration avec des acteurs du secteur comme Aetna, Erickson Retirement Communities, le Providence Medical Group de l’Oregon et SCAN Health Plan. Leur objectif est de définir le mode d’intégration de l’appareil à différents modèles d’AHA. Elles porteront ainsi sur l’apport du système à la prise en charge d’affections telles que les insuffisances cardiaques, le diabète, l’hypertension et les broncho-pneumopathies chroniques obstructives (BPCO).

 

Parmi les clients intéressés par l’Intel Health System figure la société AWS (Advanced Warning Systems). Elle propose des dispositifs et services Web de monitoring qui détectent les symptômes d’insuffisance cardiovasculaire aigus avant qu’ils ne conduisent à l’infarctus. Elle compte ainsi utiliser l’appareil pour certains individus à risque dans ce domaine, dont les sportifs retraités et les soldats en état de stress post-traumatique.

 

Véritable courroie de transmission entre les patients et les professionnels de santé, l’Intel Health Guide procure à ces derniers toute une série d’informations décisionnelles actualisées et favorise une responsabilisation des patients dans la gestion de leur affection ainsi qu’une prise en charge plus efficace. Il propose en effet différents instruments interactifs de gestion personnalisée des soins et inclut des fonctions de relevé des constantes physiologiques, un aide-mémoire pour les patients, des contenus documentaires multimédias ainsi que des outils de communication (dont visioconférence et alertes). Grâce à un accès en continu, l’équipe soignante est mieux à même de gérer le cas de chaque patient tandis que celui-ci bénéficie, chez lui, d’une prise en charge individualisée.

 

Intel travaille par ailleurs avec des organismes de santé pour la mise en place de protocoles de soins originaux et l’élaboration de contenus informatifs multimédias sur les ALD. Intel collabore ainsi en particulier avec la clinique Mayo pour mettre à la disposition des utilisateurs de son Health Guide des contenus publiés sur MayoClinic.com. Intel s’est également associée à l’American Heart Association (association américaine de cardiologie) pour élaborer des protocoles de prise en charge en continu des cardiaques. Dans les deux cas, l’objectif est d’aider les équipes soignantes à télémonitorer les patients et à gérer leurs soins à distance dans le respect de pratiques médicales confirmées ainsi que de leur donner accès à des informations sérieuses et ciblées.

 

Intel a par ailleurs engagé une équipe de spécialistes, chargée de proposer aux structures de santé des services de conseil en intégration de l’Intel Health Guide à leurs solutions d’AHA.

 

Enfin, la société prévoit d’exploiter les technologies qui sont au cœur de l’appareil pour élaborer des produits dans d’autres domaines d’application, par exemple le maintien à domicile et l’autonomie des personnes handicapées ou âgées et le paramédical, ainsi que l’intégration de celles-ci à des téléphones mobiles et PC de poche.

 

La société AMAC (American Medical Alert Corporation), qui propose aux Etats-Unis des appareils de télémonitoring et des services permanents de communication d’urgence, sera la première à distribuer l’Intel Health Guide dans ce pays. En l’ajoutant à son catalogue, elle compte ainsi fournir à ses clients le nec plus ultra des technologies d’assistance médicale.

 

Destiné aux professionnels de santé pour les patients dont ils ont la charge, l’Intel Health Guide n’est actuellement pas proposé au grand public.

 

Informations complémentaires
Pour acheter l’appareil.
Pour se renseigner sur l’appareil.
Pour en savoir plus sur l’action d’Intel dans le domaine de la santé : site en anglais et site français.

 

Intel Corporation (NASDAQ : INTC)
Numéro un mondial du circuit intégré et du semi-conducteur, Intel met au point des technologies, élabore des produits et entreprend des actions pour faire progresser en permanence les modes de vie et de travail. Des informations complètes sur la société sont disponibles sur le site Internet d’Intel à partir de la page www.intel.fr ou blogs.intel.com.


 


Intel et logo Intel sont des marques déposées ou enregistrées d’Intel Corporation ou de ses filiales, aux Etats-Unis et dans d’autres pays.


* Les autres noms et désignations peuvent être revendiqués comme marques par des tiers.

Filter News Archive

By author: By date:
By tag: