Paris, le 15 septembre 2010 – La dernière journée du Forum Intel des développeurs à San Francisco était axée sur l’avenir de l’innovation et les grandes perspectives pour les technologies de l’information et de la communication (TIC) aux cours des décennies à venir. Durant son intervention plénière, Justin Rattner, Chief Technology Officer et Senior Fellow d’Intel, a abordé la sensibilité au contexte et la manière dont celle-ci allait radicalement changer la nature de nos interactions et de nos rapports avec les terminaux d’information et les services qu’ils assurent.

 

L’informatique sensible au contexte est en effet fondamentalement différente des applications simples, à base de capteurs, que nous connaissons aujourd’hui. Au travers d’une inférence qui s’appuie sur une combinaison de données objectives de capteurs, telles que le lieu ou l’on se trouve et les conditions environnantes, d’une part, et, d’autre part, de données subjectives, telles que l’agenda de l’utilisateur, ses réseaux sociaux et ses préférences préalables, les terminaux sensibles au contexte anticiperont nos besoins, nous conseilleront et nous guideront toute à long de notre journée, d’une manière plus proche de celle d’un assistant personnel humain que d’un ordinateur classique.

 

Assistant personnel pour les vacances. Le Personal Vacation Assistant (PVA) est un prototype de terminal nomade Internet qui emploie diverses sources de contexte comme les préférences de voyage de l’utilisateur, ses activités précédentes, le lieu où il se trouve actuellement et son emploi du temps pour fournir des conseils de voyage en temps réel aux vacanciers. La démonstration de ce prototype s’inscrit dans le cadre d’un partenariat avec les guides de voyages Fodor’s au travers duquel Intel a équipé de cet assistant plus de vingt-cinq touristes visitant New York. A la demande de l’utilisateur, le PVA peut ainsi générer un blog de voyage avec photos annotées et vidéo des sites visités.

 

Détection des risques de chutes. Aux Etats-Unis, plus d’un tiers des adultes de plus de soixante-cinq ans sont chaque année victimes d’une chute. Les chutes sont d’ailleurs la cause la plus fréquente de blessures non mortelles et d’admissions hospitalières pour un trauma. Par les biais du Technology Research of Independent Living Center, Intel effectue des recherches sur la manière dont des capteurs radio fixés sur les vêtements au niveau des jambes pourraient aider à prévoir la probabilité d’une chute grave. Cette prévision s’appuie sur une inférence de données fournies par des capteurs de mouvements qui analysent la démarche des intéressés : mouvements des pieds, force de l’appui sur les talons et mouvements des muscles. Ce dispositif pourra aider les personnes âges au quotidien, par exemple en prédisant une chute avant qu’elle ne se produise ou en appelant à l’aide si elle intervient.

 

Télécommande intelligente. Les chercheurs d’Intel ont développé un prototype de télécommande qui peut détecter qui tient l’appareil dans la main à partir de la manière dont il est manipulé et piloté. La télécommande pourrait ainsi faire la différence entre les membres d’un foyer et adapter les programmes, les conseils et les listes de lecture en fonction de qui la tient, rendant ainsi l’expérience « Smart TV » encore plus individualisée et intuitive.

 

Caméra à détection du contexte. Les chercheurs d’Intel ont développé un prototype de caméra compacte et portable capable de fournir en temps réel des informations sur les lieux et les individus qui se trouvent devant l’utilisateur. Grâce à la vision artificielle et à divers capteurs intégrés, le système pourrait ainsi reconnaître les interlocuteurs de l’utilisateur et lui fournir des informations utiles sur ceux-ci, par exemple sur leur première rencontre. Ces indices pourraient nous parvenir à l’oreille par l’intermédiaire d’une petite oreillette. Toutes les personnes que nous rencontrons, les lieux que nous visitons pourraient ainsi être mis en mémoire et, en cas de nouvelle rencontre, les informations fondées sur les données précédentes pourraient nous être proposées en guise de pense-bête.

 

Détection de la pensée. Intel collabore avec l’université Carnegie Mellon sur des technologies d’apprentissage automatique visant à décoder les données directement à partir du cerveau. Sur la base de ces recherches prometteuses, les ordinateurs pourraient un jour décoder nos pensées pour nous permettre de les piloter eux-mêmes ou bien des robots ou tout autre appareil, rien que par la pensée.

 

Amélioration de l’expérience utilisateur grâce au contexte. Concevoir des expériences utilisateur séduisantes nécessite une profonde connaissance et une large compréhension du comportement et des préférences des individus. L’un des principaux éléments pour réussir le lancement d’appareils sensibles au contexte et qu’ils doivent être axés sur l’individu. Genevieve Bell, Intel Fellow et directrice de l’Interaction & Experience Research aux Intel Labs, a fait part de sa réflexion sur la nécessité de recherches et d’études approfondies avant de pouvoir proposer une expérience contextuelle, afin qu’elle soit bien reçue par les utilisateurs.

 

Informations complémentaires : nouveau laboratoire de recherche Interactions & Experience d’Intel. En juin, Intel s’est doté d’un nouveau laboratoire de R&D baptisé IXR (Interaction & Experience Research), dirigée par Genevieve Bell. Son programme est encadré par un certain nombre de questions : qu’apprécient particulièrement les utilisateurs des plates-formes et des terminaux dont ils disposent déjà, que peut-on faire pour qu’ils les apprécient plus encore et quelles technologies faudra-t-il réinventer ? Le laboratoire IXR axe ses recherches sur l’ensemble des plates-formes actuelles d’Intel et en envisage de nouvelles. Son programme de recherches est quadruple :

 

  • Recherches en sciences sociales. Elles s’appuient sur le centre d’excellence d’Intel en recherches ethnographiques et font intervenir des spécialistes des interactions homme-machine. Ces recherches sont menées au niveau mondial. Elles continueront de porter sur des études de terrain et d’autres formes de recherches dans le monde entier et s’intéresseront par le menu au quotidien des individus.
  • Etudes de conception. Elles puisent dans l’expérience récente d’Intel pour déterminer des schémas d’interaction, la prise en compte des facteurs humains et l’évaluation de l’expérience utilisateur. Ces études sont axées sur l’aménagement d’expériences séduisantes et convaincantes.
  • Recherches technologiques. Elles font intervenir l’expertise d’Intel en vision artificielle, en reconnaissance faciale et en représentation graphique des données.
  • Etudes de futurologie. Il s’agit d’un vecteur de recherche récemment introduit dans les activités d’Intel, une manière différente d’envisager l’avenir. Ces études s’appuient sur les réussites d’Intel dans ses recherches ethnographiques, mais aussi sur ses prouesses technologiques de longue date.

 

Renforcer la sensibilité au contexte revient à prendre en compte le quotidien de chacun ainsi que les lieux où nous évoluons et les manières dont nous y produisons du sens.

 

On trouvera de plus amples informations sur les interventions plénières du Forum des développeurs Intel ainsi que sur la prochaine génération des processeurs Intel® Core™ sur www.intel.com/newsroom/idf.

 

Intel, le logo Intel et Intel Core sont des marques déposées ou enregistrées d’Intel Corporation ou de ses filiales, aux Etats-Unis et dans d’autres pays.

 

* Les autres noms et désignations peuvent être revendiqués comme marques par des tiers.

EN BREF…

 

  • Le centre Intel AppUpSM pour netbooks est désormais complètement disponible, avec de nouvelles applications Adobe AIR*, Microsoft Silverlight*et le support d’Asus, Best Buy, Croma et Dixons.
  • La nouvelle puce SoC Intel® Atom™ série E600 aménage une extraordinaire flexibilité à l’intention des développeurs pour des créneaux tels que le divertissement en voiture, les téléphones Internet et les terminaux de réseaux intelligents.
  • Intel présente aussi son prochain processeur Intel® Atom™ CE4200, nouvelle génération de processeurs System on a Chip pour l’électronique grand public qui autorise la vidéo 3D sur téléviseur, le « sync and go » et des fonctions d’économie d’énergie pour une expérience télévisuelle intelligente.

 

Paris, le 14 septembre 2010 – Durant des interventions en séance plénière du Forum Intel des développeurs aujourd’hui, des responsables de l’entreprise ont présenté plusieurs actions dans les domaines du matériel et des logiciels à l’heure ou Intel intensifie sa présence dans le domaine des System on a Chip (SoC) à partir de la famille des processeurs Intel® Atom™ .

 

Avec des prévisions qui augurent de plusieurs milliards de terminaux Internet supplémentaires, Renée James, Senior Vice Présidente d’Intel chargée de l’Intel Software & Services Group, et Doug Davis, Vice Président d’Intel responsable de l’Embedded & Communications Group, ont évoqué la montée en puissance de ces processeurs dans plusieurs domaines à forte croissance, dont les netbooks, les tablettes, l’électronique grand public et les smartphones.

 

Renée James : Les meilleures expériences sont sur l’architecture Intel®
Durant son intervention plénière au Moscone Center West de San Francisco, Renée James a expliqué de quelle manière des logiciels et des plates-formes fortement intégrées et optimisées feront franchir de nouveaux seuils de performances et procureront des capacités inédites. Elle a ainsi souligné l’importance d’aménager une expérience innovante sur tout le continuum micro-informatique, des PC aux smartphones en passant par les tablettes et les voitures, ainsi que sur tous les autres terminaux grand public connectés à l’Internet.

 

En insistant sur une expérience transparente d’un système d’exploitation à un autre, Renée James a indiqué la disponibilité complète du centre grand public Intel® AppUpSM pour les netbooks. Ce centre propose des applications tant gratuites que payantes, pour le divertissement, les réseaux sociaux, les jeux et la bureautique, tous optimisés pour la mobilité et le format de l’écran d’un netbook. Pour inciter les particuliers à essayer de nouvelles applications, il propose des solutions d’essai avant l’achat effectif. Ce lancement était également marqué par la mise à disposition d’applications Adobe* AIRainsi que d’autres provenant d’entreprises comme Accuweather, Barnes & Noble, Funkitron, Gibson Guitars, iWin, Kaplan, KONAMI et Lifetime.

 

Pour toucher des possesseurs de netbooks dans le monde entier, Renée James a par ailleurs annoncé la signature d’accords avec les acteurs de la grande distribution que sont l’Américain Best Buy, le Britannique Dixons et l’Indien Croma : le centre Intel AppUp sera ainsi préinstallé sur les netbooks que vendent ces chaînes. Il sera aussi disponible au téléchargement pour les utilisateurs qui possèdent déjà un netbook. De même, Renée Jamais a aussi annoncé le projet d’ASUS de livrer sa version de ce centre, l’« asus app store », dès le mois d’octobre.

 

Au cours de son intervention, Renée James a évoqué le programme des développeurs Intel AppUp , prévu pour assurer la promotion d’applications innovantes pour l’utilisateur final et de nouvelles perspectives de recettes pour les développeurs et éditeurs indépendants, avec des programmes tels que le fonds Intel Million Dollar Development. Rick Vanner de The Game Creators a été sacré vainqueur de l’Intel Atom Developer Challengepour son jeu intitulé Goals, nommé « application la plus innovante ». Renée James a par ailleurs présenté le label « On Intel AppUp » pour les éditeurs et développeurs, prévu pour aider ceux-ci à promouvoir leurs applications sur le centre Intel AppUp.

 

Renée James a précisé qu’une expérience transparente n’était qu’une partie de l’équation. Les systèmes d’exploitation Open Source, tels que MeeGo*d’Intel et Nokia, accueilli par la Linux Foundation, permettent aux développeurs de créer, d’inventer et d’innover. Soulignant la contribution de certains leaders du secteur, Renée James a évoqué l’écosystème MeeGo et son enrichissement constant, avec toute une série de terminaux dotés de celui-ci, ainsi que le développement de logiciels tiers et la prochaine version d’exécution Web de MeeGo, à sortir en octobre, qui facilitera la programmation d’applications pour ces terminaux. Un représentant d’Amino , pionnier de la télévision par Internet, a également rejoint Renée James sur le podium pour démontrer que son entreprise exploitait la flexibilité et l’ouverture de MeeGo pour proposer une solution de « smart TV » fondée sur ce système d’exploitation.

 

Doug Davis : Expériences intelligentes, connectées et transformées
Abordant l’importance que joue la marque Intel Atom quand il s’agit de doter des terminaux, où qu’ils soient, de capacités de traitement intelligentes, Doug Davis a évoqué toute la ligne de ces processeurs et le fait que l’entreprise propose des solutions d’architecture Intel au-delà du PC. Il a aussi souligné le fait que les solutions articulées sur les processeurs Intel Atom pouvaient constituer la plate-forme idéale et privilégiée pour la connectivité Internet, l’intelligence et la simplicité de conception.

 

Durant son intervention, Doug Davis a lancé Tunnel Creek (nom de code), nouveaux
processeurs SoC Intel Atom série E600 , développés spécialement pour les applications d’informatique embarquée tel que d’infoloisirs à bord des véhicules, les terminaux en réseaux intelligents et les téléphones multimédias sur IP. Ces processeurs intègrent des capacités supplémentaires à leur puce et, pour plus de flexibilité, se caractérisent par une interconnexion ouverte. Doug Davis a précisé que, pour faciliter la conception et l’individualisation sur la base de ces nouveaux produits, des intervenants tels que OKI Semiconductor, Realtek Semiconductor and STMicroelectronics proposeraient des chipsets d’interconnexion, tandis que d’autres puces accessoires de Dialog Semiconductor et ROHM Co. réguleront les tensions électriques et synchroniseront les horloges.

 

Doug Davis a poursuivi en présentant dans le détail un futur processeur Intel Atom configurable (nom de code Stellarton). Il se compose d’un processeur Intel Atom E600 allié à un FPGA Altera* sur cartouche multipuce. Il assurera plus de flexibilité pour les clients qui souhaitent incorporer un composant d’E/S propriétaire ou d’accélération et permettra aux développeurs de démarquer leurs modèles en réagissant rapidement à une évolution dans les impératifs.

 

Doug Davis a également présenté le processeur Intel® Atom™ CE4200 (ancien nom de code Groveland), conçu pour permettre d’intégrer en toute transparence l’expérience Internet à celle de la télévision.

 

Cette puce SoC assure la gestion 3D, l’encodage haute définition H.264 pour des schémas d’utilisation tels que le « sync and go » entre appareils d’électronique grand public en réseau et terminaux nomades ainsi que la gestion de plusieurs flux en entrée pour permettre la conception de boîtiers domestiques économiques. Dans le souci de respect des impératifs réglementaires, la puce dispose de capacités de gestion électrique intelligentes qui éteignent certains de ses composants lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Un kit de développement logiciel et des outils bien connus d’intégration applicative sont également disponibles. Ils permettent aux constructeurs de les réutiliser d’un produit à l’autre pour ainsi réduire les délais de développement. Doug Davis a annoncé qu’ADB, Samsung, Sagemcom et Technicolor prévoyaient de fabriquer des décodeurs équipés de la nouvelle puce SoC.

 

Des représentants de Microsoft, Dell et Visteon ont rejoint Doug Davis sur scène. Le porte-parole de Microsoft a annoncé que sa société avait porté Windows* Embedded Standard 7et Windows Media Center sur architecture Intel et présenté des prototypes d’Acer et ASUS. Le représentant de Dell a présenté le prochain terminal mobile convertible de l’entreprise qui, équipé du processeur Intel Atom, devrait être disponible d’ici à la fin de l’année. Le représentant de Visteon a présenté l’utilisation du processeur série E600 sur une plate-forme d’infoloisirs embarquée de nouvelle génération. Doug Davis a par ailleurs montré des produits de mobilité dotés de la prochaine puce SoC d’Intel (nom de code Oak Trail ). Réitérant le message selon lequel Intel propose une architecture privilégiée, des démonstrations d’objets nomades ont porté sur un ExoPC* sous Microsoft Windows Embedded Standard 7, une WeTab*sous MeeGo* et un Cisco Cius*sous Android*.

 

Quelques mots sur Intel
Intel (NASDAQ : INTC) est un leader mondial de l’innovation informatique. L’entreprise conçoit et développe des technologies que l’on retrouve au cœur des ordinateurs et des appareils électroniques à travers le monde. Des informations complètes sur la société sont disponibles sur son site Internet à partir de la page www.intel.fr ou blogs.intel.com .

 


Intel, logo Intel et Intel Atom sont des marques déposées ou enregistrées d’Intel Corporation ou de ses filiales, aux Etats-Unis et dans d’autres pays. KONAMI est une marque enregistrée de KONAMI CORPORATION.

 

* Les autres noms et désignations peuvent être revendiqués comme marques par des tiers.

 

NOTE AUX JOURNALISTES : supports multimédias disponibles sur www.intel.com/newsroom/idf, .

EN BREF…

 

  • Paul Otellini explique en quoi la généralisation des terminaux plus intelligents et connectés à l’Internet présente des enjeux et perspectives pour l’industrie.
  • Intel étend sa conception de puces, ses techniques de production et son expertise logicielle pour proposer des plates-formes matérielles et logicielles et services connexes plus complets pour de nouveaux segments de marchés.
  • Des technologies et concepts innovants démontrent que l’architecture informatique d’Intel propose une expérience cohérente et interopérable sur toute une palette de terminaux
  • La « Smart TV » se matérialise par des produits disponibles cet automne auprès de D-Link, Google, Logitech, Sony and Telecom Italia.

 

Paris, le 13 septembre 2010 – Paul Otellini, Chief Executive Officer (CEO) d’Intel, a mis en exergue aujourd’hui plusieurs tendances et technologies qui ont ouvert la voie d’un « nouveau marché pour l’informatique continue » et qui représentent des enjeux qui sont aussi des opportunités pour le secteur des hautes technologies.

 

Parmi ces tendances figurent la multiplication de milliards de terminaux connectés à Internet plus ingénieux (micro-ordinateurs, téléphones, véhicules, etc.). Cette évolution montre que les individus souhaitent passer d’un terminal à l’autre en toute transparence avec leurs proches, pour obtenir des informations et se distraire. Paul Otellini a déclaré que les individus « choisiront l’appareil qui leur apporte le meilleur confort en fonction de l’utilisation prévue, et qu’aucun terminal ne supplantera les autres. »

 

Or la société Intel s’est positionnée pour faire progresser cette transformation du marché informatique et en tirer parti. Elle élargit ainsi sa conception de puces, ses techniques de production et ses compétences logicielles pour proposer des plates-formes matérielles et logicielles et services connexes plus complets, qui dégagent des performances économes en énergie, une forte sécurité et une connectivité Internet sur toute une palette dynamique de terminaux. Elle élabore ainsi des produits qui recouvrent les PC et les serveurs hautes performances, jusqu’à une large palette d’autres terminaux « intelligents » qui se connectent à l’Internet ou qui le feront bientôt.

 

Lors de son intervention en ouverture de l’événement semi-annuel qu’est le Forum Intel des développeurs, Paul Otellini a déclaré : « L’informatique est aujourd’hui indissociable de notre quotidien. Notre intention est d’aménager un continuum d’expériences micro-informatiques qui assurent cohérence et interopérabilité sur l’ensemble des terminaux Internet, qu’ils équipent la maison, la voiture ou le bureau ou encore qu’ils se transportent dans la poche.

 

« Au cœur de ce continuum se trouveront des technologies Intel qui rendront les terminaux plus astucieux, plus puissants et plus utiles. Nous modifions nos modes de développement et de fourniture des solutions pour ainsi concrétiser ces perspectives. »

 

Ces quelques dernières années, Intel a peu investi au-delà de la micro-informatique, mais a effectué depuis un an près de 10 milliards de dollars de prises de participation — à commencer par le rachat de la société Wind River — pour l’aider à renforcer ses capacités. Paul Otellini a précisé que le futur rachat par Intel de la division Wireless Solutions Business d’Infineon et de la société McAfee allait renforcer sa capacité à proposer des produits qui offriront le choix entre différentes modes de connectivité et combattront efficacement les attaques de sécurité de plus en plus évoluées que subissent toute une série de terminaux Internet. Le rachat prévu de l’activité en modems pour le câble de Texas Instrument confortera la capacité d’Intel à proposer des services Internet pour les terminaux d’électronique grand public.

 

Le P.D.G. d’Intel a également décrit en quoi les bénéfices de la loi de Moore et des technologies de pointe d’Intel dans les transistors sont en cours d’application à divers domaines informatiques pour parvenir à des processeurs dotés de plus en plus de performances et toujours plus économes en énergie. Rappelons à ce titre que la technologie « high k » pour les portes de ses transistors réduit de dix fois le courant de fuite d’une génération à la suivante tout en continuant de dégager des gains de performances.

 

Paul Otellini a cité plusieurs exemples, dont la seconde génération des processeurs de la famille Intel® Core™, la technologie Intel® Wireless Display (WiDi) et des technologies d’administration des postes d’entreprise : « Il existe actuellement un immense élan d’innovation pour le micro-ordinateur. Les perspectives d’Intel de faire bénéficier d’autres marchés du riche parcours d’Intel en expertise informatique sont passionnantes. »

 

Les processeurs Intel® Core™ et Intel® Atom ainsi que les logiciels Intel® jouent un rôle transformateur pour les datacenters, le « nuage » Internet et d’autres domaines qui évoluent sous la prolifération de terminaux plus ingénieux et connectés à Internet. Paul Otellini a souligné les progrès réalisés dans ces domaines. Il a aussi fait la démonstration de plusieurs technologies qui prouvent que l’architecture informatique d’Intel assure une expérience Internet cohérente et interopérable sur de multiples types de terminaux.

 

Paul Otellini : « Nous sommes très heureux que le secteur télévisuel passe de quelques services Internet à une expérience réellement intégrée. Nous appelons ce nouveau domaine “smart TV”, et les produits correspondants commencent à décoller dans le monde entier. »

 

Paul Otellini a ainsi présenté deux produits de « smart TV » qui, équipés du processeur Intel® Atom™ CE4100 et de Google* TV, sortiront cet automne. L’Internet TV de Sony et le boîtier Logitech Revue associent ainsi de manière transparente le fait de pouvoir accéder à l’Internet et de regarder la télévision grâce à l’alliance des processeurs Intel et de la plate-forme Androïd* de Google TV. D-Link, Telecom Italia et plusieurs autres entreprises devraient elles aussi lancer des appareils dotés du processeur Intel® Atom™ CE4100.

 

La réussite d’Intel sur le créneau des processeurs embarqués se poursuit avec des intermédiations (design wins) pour les processeurs Intel Core et Intel Atom sur plus de trente segments de marchés, dont l’automobile, la gestion de l’énergie domestique et la signalétique numérique. Il existe actuellement plus de 3 800 engagements de clients Intel pour l’informatique embarquée pour le processeur Intel Atom.

 

On trouvera de plus amples informations sur les technologies dont il a été fait la démonstration au cours de cette intervention sur www.intel.com/newsroom/idf.

 

Intel (NASDAQ : INTC) est un leader mondial de l’innovation informatique. L’entreprise conçoit et développe des technologies que l’on retrouve au cœur des ordinateurs et des appareils électroniques à travers le monde. Des informations complètes sur la société sont disponibles sur son site Internet à partir de la page www.intel.fr ou blogs.intel.com .


Intel, le logo Intel, Intel Atom et Intel Core sont des marques déposées ou enregistrées d’Intel Corporation ou de ses filiales, aux Etats-Unis et dans d’autres pays.

 

* Les autres noms et désignations peuvent être revendiqués comme marques par des tiers.

Paris, le 13 septembre 2010 – Lors de son intervention en séance plénière de l’événement semestriel qu’est le Forum Intel pour les développeurs, Paul Otellini, Président et Chief Executive Officer (CEO) d’Intel, et David « Dadi » Perlmutter, Executive Vice President chargé de l’Intel Architecture Group, ont présenté plusieurs technologies et concepts innovants. Les démonstrations proposées au Forum Intel pour les développeurs de San Francisco indiquent dans quelle mesure Intel élargit son architecture leader pour proposer une expérience cohérente et interopérable sur toute une palette de terminaux.

 

Des micro-ordinateurs plus réactifs, qui assurent un meilleur confort visuel
Paul Otellini a déclaré que la deuxième génération de processeurs Intel® Core™ (ancien nom de code Sandy Bridge) permettra aux utilisateurs de PC de bénéficier de plusieurs atouts dont ils étaient jusque-là privés sauf à disposer d’un PC de bureau haut de gamme équipé d’une carte graphique séparée. Pour étayer ses dires, il a montré un gamer jouant à Starcraft II: Wings of Liberty™ avec un très riche niveau de détail, sur un PC portable doté de la seconde génération des processeurs Intel Core™. Les effets visuels étaient pour l’essentiel aussi réalistes que sur un PC portables équipé d’une carte graphique séparée. De plus, l’ordinateur était assez puissant pour enregistrer en même temps une vidéo haute définition du jeu, pour en faire profiter plus tard les amis du joueur. Les PC embarquant la deuxième génération des processeurs Intel® Core™ seront lancés en début d’année prochaine.

 

David Perlmutter a également présenté plusieurs autres démonstrations exploitant la deuxième génération des processeurs Intel Core.

 

En guise d’exemple sur la manière dont les interfaces utilisateurs évoluent et exigent des ordinateurs plus puissants pour les applications du quotidien, David Perlmutter a montré comment la prochaine famille de processeurs Intel Core assurait une expérience informatique plus réactive pour quelqu’un qui utilise le logiciel de tracking 3D des gestes de GestureTek afin de consulter de la musique et des photos. Il a aussi fait la démonstration d’une expérience de jeu proche de celle d’une console, sur un PC doté d’un processeur Intel Core de deuxième génération exploitant un contrôleur de mouvements Sixence*.

 

Les nouvelles instructions AVX de la prochaine famille de processeurs accéléreront le tracking des mouvements pour la vidéo télédiffusée. Les développeurs seront ainsi en mesure de profiter de ces nouvelles instructions pour accélérer le tracking de reconnaissance de mouvement et faciale, le traitement image, vidéo et audio, ainsi que les simulations et analyses informatiques. En guide d’exemple, David Perlmutter a ainsi présenté toute une panoplie d’applications de sécurisation et d’information pour l’analyse de vidéos. Une caméra avait été installée à l’entrée de la salle ou se tenait l’intervention, avec un « fil de détente vidéo » pour compter le nombre de personnes pénétrant dans ce hall et pour détecter un objet retiré de cette pièce.

 

La deuxième génération des processeurs Intel Core disposera d’une version améliorée de la technologie Intel® Turbo Boost afin de permettre aux cœurs d’un processeur de mettre à profit la marge thermique disponible pour augmenter la fréquence de celui-ci afin d’abattre plus rapidement du travail. Toujours en guide d’exemple, David Perlmuter a montré le coup de pouce aux performances pour traiter des photos haute définition en modélisation avec effets de Ray Tracing à une cadence largement plus élevées que celle offerte par les configurations dotées des processeurs Intel Core™ de la génération précédente, disponibles depuis 2010.

 

La deuxième génération des processeurs Intel Core disposera également d’un composant matériel dédié pour gérer les changements de formats vidéo. Pour illustrer les avantages de cette fonction, David Perlmutter a réalisé le traitement rapide d’une vidéo au format MPEG-4, pour la transmettre ensuite un téléviseur grand format à l’aide de la technologie Intel Wireless Display.

 

Des plates-formes plus astucieuses et mieux sécurisées pour l’entreprise et le datacenter
La technologie Intel joue aussi un rôle transformateur pour le datacenter et le « nuage » Internet ainsi que pour proposer aux entreprises des solutions informatiques mieux sécurisées, plus connectées et plus astucieuses.

 

Le CEO d’Intel a souligné en quoi la nouvelle génération des processeurs Intel® Core™ vPro™ allaient aider les entreprises à protéger leur patrimoine informationnel grâce à des fonctions de chiffrement plus efficace et intégrées au matériel. En guide d’exemple, Otellini a montré comment trois personnes pouvaient dialoguer en toute transparence en vidéoconférence, dont le flux vidéo est chiffré sur 256 bits ; en direct faisant appel à trois PC et à un serveur équipés de puces qui intègrent des instructions de chiffrement particulières et qui exploitent le logiciel de visioconférence optimisé de Vidyo. Au cours de la démonstration, le serveur a chiffré et déchiffré les flux vidéo avec une latence négligeable. Les PC utilisés étaient dotés de processeurs Intel® Core™ vPro de prochaine génération et le serveur était doté de processeurs Intel® Xeon® de prochaine génération eux aussi (nom de code Romley). Ces nouveaux produits proposeront un élargissement des instructions particulières, baptisées Intel® Advanced Encryption Standard New Instructions, qui permettront un décuplement des performances de chiffrement-déchiffrement et assureront ainsi des transactions mieux sécurisées. Plusieurs éditeurs de logiciel sont en cours d’optimisation de leurs applications pour ces instructions et font état d’un décuplement des performances pour les capacités de chiffrement.

 

Durant l’intervention de David Perlmutter, il a été réalisé en première la démonstration de la prochaine puce d’Intel pour serveurs multiprocesseurs (nom de code Westmere-EX). La démonstration de l’analyse Web Oracle* a illustré les avantages en sécurité, en fiabilité et en performances qui découlent de l’utilisation complète des cœurs Westmere-EX.

 

Une expérience cohérente et interopérable quel que soit le terminal
Paul Otellini a présenté deux produits de « smart TV » qui, équipés du processeur Intel® Atom™ CE4100 et de Google* TV, sortiront cet automne. L’Internet TV de Sony et le boîtier Logitech Revue associent de manière transparente le fait de pouvoir accéder à l’Internet et regarder la télévision grâce à l’alliance des processeurs Intel et de la plate-forme Android* de Google TV. La démonstration mettait en évidence la possibilité de bénéficier d’une riche expérience télévisuelle, de regarder la télévision et de visionner une vidéo publiée sur Facebook*, sur un téléviseur connecté au boîtier Logitech Revue. D-Link, Telecom Italia et plusieurs autres entreprises devraient elles aussi lancer des appareils de « smart TV » dotés du processeur Intel® Atom™ CE4100.

 

En guise d’exemples de nouveaux modes de connexion des appareils informatiques, Paul Otellini a montré un matériel conceptuel pour profiter sur téléviseur grand écran des contenus stockés sur une tablette. Cette démonstration faisait intervenir une tablette de développement dotée du processeur Intel® Atom™ qu’Intel avait légèrement modifiée pour fonctionner avec la technologie Intel® WiDi (Wireless Display).

 

Cette technologie est actuellement disponible sur certains PC portables dotés d’un processeur Intel® Core™ 2010 et sur l’adaptateur RV Push to TV* de Netgear, et a déjà enregistré un franc succès mondial avec quarante modèles de PC portables dans onze pays. La technologie Intel WiDi exploite un Wi-Fi standard, dont bénéficient aujourd’hui presque tous les PC portables, pour se connecter à un téléviseur HD par le biais d’un petit adaptateur léger. Elle permet d’envoyer facilement des vidéos, des photos et de la musique entre un PC portable et un téléviseur, pour ainsi partager des contenus sur grand écran, confortablement installé sur le canapé, au lieu d’avoir à se cantonner à l’écran plus petit de l’ordinateur.

 

On trouvera de plus amples informations sur l’intervention plénière d’ouverture du Forum des développeurs Intel ainsi que sur la prochaine génération des processeurs Intel Core à l’adresse www.intel.com/newsroom/idf

 

Intel, le logo Intel, Intel Core, Intel Atom et Xeon sont des marques déposées ou enregistrées d’Intel Corporation ou de ses filiales, aux Etats-Unis et dans d’autres pays.


* Les autres noms et désignations peuvent être revendiqués comme marques par des tiers.

Paris, le 13 septembre 2010 — La société Intel tient son forum des développeurs à San Francisco du 13 au 15 septembre. Les Intel Labs organisaient hier un briefing médias pour présenter leurs actions de recherche et leurs perspectives pour l’expérience utilisateurs des technologies de l’information et des communications (TIC).

 

Intervention plénière de Genevieve Bell : « All you need is Love : l’avenir de l’expérience informatique »
Elaborer les expériences TIC de demain qui plairont au public commence par la compréhension de ce que celui-ci apprécie dans la vie quotidienne aujourd’hui. Dans cette première intervention, Genevieve Bell, Intel Fellow et directrice de la division Interaction & Experience Research, a évoqué l’approche adoptée par son équipe pour aménager des expériences attractives qui alimenteront la prochaine vague des progrès techniques. Elle a ainsi montré en quoi la vie réelle s’inspire de l’innovation de sorte que les technologies futures s’adaptent à nos modes de travail et de vie, et les améliorent.

 

Intervention plénière de Horst Haussecker : « Concrétiser les futures expériences informatiques »
Horst Haussecker a présenté un survol des activités de l’Experience Technology Lab de la division Interaction & Experience Research des Intel Labs. Récemment créé avec la mission de « préparer les technologies qui seront au cœur de l’expérience future », l’Experience Technology Lab met en œuvre des expériences conviviales grâce à l’innovation technologique. Horst Haussecker a ainsi mis en exergue la philosophie qui sous-tend l’approche d’Intel en matière de développement technologique et présenté brièvement toute la gamme des compétences techniques et des processus pour intégrer les technologies expérientielles à la plate-forme Intel®.

 

Les projets de recherche suivants sont axés sur une amélioration de l’expérience utilisateur avec les TIC. C’est des résultats actuels de ces projets dont il a été fait la démonstration

 

Intitulé du projet : Cloud computing et Ray-tracing pour les jeux
Lieu : Intel Labs à Santa Clara (Californie)
Responsable du projet : Daniel Pohl (Demo Developer) et Bill Mark (Ray Tracing Team Manager)

Descriptif:Cette démo montre en quoi les serveurs de cloud computing basés sur une architecture Intel® peuvent améliorer les futures expériences vidéoludiques sur terminaux nomades. Les chercheurs des Intel Labs ont ainsi montré une démo inédite (Wolfenstein: Ray Traced) qui ajoute de nouveaux effets spéciaux à un jeu grâce au Ray Tracing en temps réel pour le rendu. Côté serveur, la démo exploite une batterie de machines fondées sur la plate-forme de développement d’architecture Knight’s Ferry (Intel® Many Integrated Core, MIC). Ces serveurs assurent le rendu des images et les diffusent sur un client léger (petit PC de bureau) derrière lequel se trouve le joueur.
Objectif:Création d’applications 3D photoréalistes et interactives (jeux, par exemple) grâce au développement de moteurs de Ray Tracing en temps réel pour les plates-formes Intel.
Technologies:Le Ray Tracing en temps réel est traité de manière parallèle sur des machines massivement multi-cœurs. C’est un moyen d’effectuer le rendu des graphiques qui exploitent les caractéristiques physiques de la lumière pour dessiner une scène et produire des ombres, des reflets et autres effets d’éclairage très réalistes. Le Ray Tracing a déjà été employé pour les images fixes et des films hollywoodiens, où les images sont crées par avance, mais ce n’est que depuis peu qu’il est possible de traiter les images en temps réel pour des applications telles que les jeux. La seconde technologie s’appelle Knight’s Ferry. Il s’agit d’une plate-forme MIC (Many Integrated Core) qu’Intel développe pour les applications de calcul intensif. Quatre serveurs Knight’s Ferry sont ainsi utilisés pour générer un futur « nuage » de ressources de calcul qui diffuse des images sur un terminal nomade.

 

Intitulé du projet : OASIS
Lieu : Intel Labs à Seattle
Responsable du projet : Beverly Harrison

Descriptif:Le projet OASIS (Object-Aware Situated Interactive System) associe des algorithmes de vision informatique en temps réel, des caméras 3D et des micro-projecteurs pour la reconnaissance et le suivi rapide des objets physiques et gestes du quotidien. Cette démo fait intervenir des écrans projetés sur certaines surfaces d’une maison pour créer des « îlots » interactifs à destination des applications domestiques. Elle est facile à appliquer à n’importe quelle maison ou appartement, n’importe quelle pièce et presque n’importe quelle surface horizontale ou verticale. Ce projet anticipe de nouvelles capacités pour la maison du futur et sa concrétisation au travers des applications et fonction d’un serveur domestique.
Objectif:Il s’agit d’un exemple de l’emploi de la reconnaissance 3D des objets et de l’interaction gestuelle en environnement domestique. Cette technologie peut s’appliquer à différentes applications, par exemple les jeux et jouets, etc.
Technologies:On se sert actuellement d’une caméra 3D, d’un micro-ordinateur et d’un projecteur. On estime que ces composants logeront dans un appareil de la taille d’un téléphone mobile au fur et à mesure qu’ils seront plus économiques, plus puissants et plus performants. C’est là qu’intervient la prochaine génération des puces Intel, puissante mais économes en énergie, qui, reliées à l’Internet, fixées sous les éléments de la cuisine, utilisées avec les objets du quotidien, sur les surfaces du quotidien et avec les gestes du quotidien, ouvriront de nouvelles perspectives.

 

Autres supports multimédias :
Vidéo YouTube : www.youtube.com/watch?v=1V3M0bMvtjs&feature=youtube_gdata

 

Intitulé du projet : Classmate Assist
Lieu : Intel Labs à Hillsboro (Oregon)
Responsable du projet : Richard Beckwith

Descriptif:L’avènement de la « classe numérique » (1:1 computing) permet aux enseignants d’individualiser l’enseignement pour leurs élèves qui ont une large gamme d’intérêts et de compétences. La technologie Classmate Assist emploie la vision artificielle et la projection d’images pour assister les élèves en contexte de « classe numérique » en les aidant à accomplir des tâches par leurs propres moyens et à leur rythme, tout en permettant aux enseignants de rester informés de leurs progrès.
Objectif:Il s’agit d’un exemple d’utilisation en classe de la « réalité augmentée ». Le projet montre aussi que les outils de renforcement des performances peuvent être utiles dans un contexte éducatif. C’est également un exemple de réalité augmentée sur netbooks dotés du processeur Intel® Atom™.
Technologies:La principale technologie est ici la vision artificielle. La démonstration montrait la gestion d’un ordinateur de catégorie netbook avec une caméra qui peut être dirigée sur le pupitre entre l’utilisateur et l’écran.

 

Intitulé du projet : Mobile Augmented Reality
Lieu : Intel Labs à Santa Clara (Californie)
Responsable du projet : Yi Wu

Descriptif:Il s’agit de la démonstration de l’application Mobile Augmented Reality World Browser sur plate-forme équipée du processeur Intel® Atom™. Le « navigateur mondial » enrichit la compréhension du monde qui entoure l’utilisateur, sur un terminal doté de cette puce. L’utilisateur peut ainsi accéder instantanément à un immense réservoir d’informations sur le Net, en appuyant simplement sur le déclencheur de l’appareil. Le système identifie à la volée les points de repère (monuments, etc.) à l’aide d’une recherche visuelle fortement consommatrice de calcul allié à des capteurs économes en énergie, exploitant à fond les avantages des plateformes Intel® Atom™.
Objectif:Il s’agit d’un exemple de la nouvelle vague de « réalité augmentée », où la reconnaissance des objets sert à fournir une précision supérieure à celle de simples données GPS. Cette démonstration met également en évidence la manière dont le traitement local ou dans le nuage peut servir à enrichir l’expérience utilisateur.
Technologies:Les principales technologies en démonstration étaient la reconnaissance d’objets sur un terminal de catégorie nomade et le calcul client/cloud computing.

 

Autres supports multimédias :
software.intel.com/en-us/videos/mobile-augmented-reality/

 

Intitulé du projet : TV Reinvented
Lieu : Intel dans l’Oregon
Responsable du projet : Jay Melican

Descriptif:Gérée sur processeurs médias Intel® CE3100 et CE4100, cette démonstration montre une nouvelle interface télévisuelle avec un mur en mosaïque et une molette de défilement des chaînes, qui guide le téléspectateur entre les émissions télé, l’Internet et ses contenus personnels.
Objectif:Ce domaine de recherche vise à définir l’avenir de la télévision en mettant en évidence son intégration aux contenus haut débit, grâce à une interface utilisateurs 3D originale, qui conserve ce que les téléspectateurs apprécient dans la télévision et l’enrichit pour profiter aussi des contenus numériques.
Technologies:Ce projet emploie un décodeur équipé du processeur Intel médias CE3100, relié à un téléviseur HD. Le décodeur exploite le modèle de référence OpenGL.

 

Intitulé du projet : Multi-app Framework for TV
Lieu : Intel dans l’Oregon
Responsable du projet : Daria Loi

Descriptif:Cette démonstration présente trois interfaces utilisateurs distinctes pour l’Intel® Multi-App Framework. Chaque interface correspond à une manière différente de classer, d’accéder et de naviguer dans les applications sur le téléviseur. Ces interfaces proposent également des expériences utilisateurs 2D et 3D conviviales et riches ; ainsi que des schémas de navigation tout à fait novateurs.
Objectif:La démo vise à montrer, au travers de plusieurs interfaces gérées par une même technologie de base, comment exécuter simultanément plusieurs applications sur un téléviseur tout en résolvant les problèmes de gestion des ressources et de conflits matériels que causent plusieurs applications tournant en même temps.
Technologies:La démo emploie un décodeur équipé du processeur Intel médias CE4100, relié à un téléviseur HD. Le décodeur exploite les trois modèles de référence OpenGL.

 

Intitulé du projet : Context-Aware Vehicle
Lieu : Intel Labs à Hillsboro (Oregon)
Responsable du projet : Vu Nguyen

Descriptif:Le nombre des terminaux et de services embarqués à bord des véhicules a rapidement augmenté ces dernières décennies. Il est ainsi désormais possible de passer un coup de téléphone, d’enclencher le régulateur de vitesse automatique et de piloter un système de navigateur et bien d’autres choses encore, tout en conduisant. Cette situation conduit cependant à un problème de sécurité, car le conducteur passe plus de temps à lire des menus et à appuyer sur des boutons, ce qui lui occupe les mains et les yeux et le détourne de sa tâche principale : conduire. Le recours à un système embarqué qui a conscience du contexte est tout particulièrement important pour améliorer la sécurité du conducteur et des passagers.
Objectif:La démonstration présente l’algorithme de reconnaissance faciale d’Intel et les composants d’informatique embarquée qui donnent accès à l’infrastructure du véhicule et identifient les comportements dans l’habitacle à l’aide de caméras et de capteurs, pour ainsi procurer des services transparents de sécurité au conducteur et aux passagers.
Technologies:Cette démonstration emploi un logiciel de reconnaissance faciale, un moteur de contexte, des capteurs environnementaux et des préférences personnelles pour renforcer la sécurité et le confort au volant.

 

Intitulé du projet : Facial Recognition
Lieu : Intel Labs à Seattle
Responsable du projet : Jeff Hightower

Descriptif:Les algorithmes de vision et de perception artificielles, comme ceux de reconnaissance des visages en temps réel, peuvent se mettre en œuvre sur terminaux mobiles équipés du processeur Intel® Atom™, par apprentissage automatique, connectivité économe en énergie et parallélisation dans le nuage.
Objectif:La démonstration met en évidence les gains de performances et les économies d’énergie qu’il est possible d’obtenir en exploitant les capacités des processeurs Intel Atom et en choisissant intelligemment les parties des calculs de vision artificielle à l’en décharger pour les confier au nuage.
Technologies:Les principales technologies en démonstration étaient la reconnaissance faciale sur un terminal nomade et le calcul client/cloud computing.

 

Autres supports multimédias :
software.intel.com/en-us/videos/low-power-mobile-computer-vision/

 

Intel, le logo Intel et Intel Atom sont des marques déposées ou enregistrées d’Intel Corporation ou de ses filiales, aux Etats-Unis et dans d’autres pays.


Les autres noms et désignations peuvent être revendiqués comme marques par des tiers.


Note aux journalistes : les présentations en séance plénière ainsi que des photos seront disponibles sur www.intel.com/newsroom/idf.

EN BREF…

 

  • Intel a détaillé plusieurs fonctions améliorées ou nouvelles de la deuxième génération de processeurs Intel® Core™ pour PC portables et de bureau. Ces futures puces proposeront un confort visuel enrichi.
  • Elles passeront en production d’ici la fin de l’année, avec des PC portables et de bureau à sortir à partir du début 2011.
  • Elles confortent l’avance d’Intel en autonomie sur batterie et en performances.
  • Premières démonstrations publiques des processeurs Intel® Xeon® de nouvelle génération, destinés aux serveurs bi et multiprocesseurs.

 

Paris, le 13 septembre 2010 – Intel Corporation a présenté aujourd’hui, au Forum Intel des développeurs, plusieurs caractéristiques de design importantes pour la génération 2011 des processeurs Intel® Core™. Ces caractéristiques nouvelles ou améliorées conforteront l’avance d’Intel en performances et en autonomie sur batterie, et s’accompagneront d’un certain nombre de fonctions visuelles intégrées aux puces.

 

Ces puces (nom de code Sandy Bridge) seront fondées sur la nouvelle microarchitecture « visibly smart » d’Intel et seront gravées en 32 nanomètres. Elles bénéficieront par ailleurs de la deuxième génération de transistors à portes métalliques « high k ».

 

Dadi Perlmutter, Executive Vice Président d’Intel chargé de l’Architecture Group : « Les modes d’utilisation des ordinateurs par les particuliers et les entreprises évoluent à grande vitesse et suscitent une demande vis-à-vis d’une expérience faite de puissance et de confort visuel. La prochaine génération de nos processeurs Intel Core représentera la plus grande avancée en performances et en capacités informatiques que nous ayons enregistrée entre deux générations. Outre que les PC portables d’architecture Intel seront dotés de ses caractéristiques, nous prévoyons d’en faire bénéficier aussi nos lignes de produits pour les serveurs de datacenter et l’informatique embarquée. »

 

Les nouveaux processeurs s’appuieront sur une nouvelle architecture « en anneau » qui permettra au moteur graphique intégré de partager ses ressources telles que le cache, c’est-à-dire un réservoir de mémoire, avec le cœur du processeur pour stimuler les performances de calcul et graphiques de la configuration tout en conservant le même rendement énergétique.

 

La deuxième génération des processeurs Intel Core appliquera par ailleurs une version améliorée de la technologie Intel® Turbo Boost. Celle-ci réattribuera automatiquement les cœurs du processeur et les ressources graphiques pour booster les performances quand besoin est.

 

Les premiers PC portables et de bureau équipés de la deuxième génération de processeurs Intel Core seront disponibles en début d’année prochaine.

 

Confort visuel amélioré et « visibly smart »
Le cœur graphique de ces nouvelles puces disposera de fonctions visuelles améliorées, axées sur les domaines où les utilisateurs font le plus appel à l’informatique actuellement : la vidéo HD, la 3D, les jeux courants, le multitâche, la socialisation en ligne et le multimédia.

 

Au titre de l’accélération vidéo, David Perlmutter a présenté des images au traitement accéléré par matériel qui exploitent le composant de l’architecture dédié au traitement média, ce qui permettra de convertir rapidement de la vidéo dans un autre format.

 

Les puces 2011 s’accompagneront aussi des extensions Intel AVX (Advanced Vector Extensions). Celles-ci assureront des gains de performances, des fonctions enrichies et la capacité de mieux gérer, réorganiser et trier les données. Un nouveau jeu d’instruction 256 bits accélérera les applications qui font intensivement appel aux calculs en virgule flottante telle que la retouche photonumérique et la création de contenus.

 

Intel a également présenté un serveur doté de deux processeurs Intel® Xeon® de nouvelle génération qui, gérant le logiciel de visioconférence Vidyo*, exploite les trente-deux files (threads) disponibles et tire parti du jeu d’instructions AES-NI (Advanced Encryption Standard New Instructions). Les processeurs Xeon de prochaine génération pour serveurs et stations de travail disposent en effet chacun de huit cœurs et seize files de traitement. Ils devraient entrer en production comme prévu au second semestre 2011.

 

Intel (NASDAQ : INTC) est le numéro un mondial du circuit intégré et du semi-conducteur. L'entreprise met au point des technologies, élabore des produits et entreprend des actions pour faire progresser en permanence les modes de vie et de travail. Des informations complètes sur la société sont disponibles sur son site Internet à partir de la page www.intel.fr ou blogs.intel.com .


Intel, le logo Intel et Intel Core sont des marques déposées ou enregistrées d’Intel Corporation ou de ses filiales, aux Etats-Unis et dans d’autres pays.


* Les autres noms et désignations peuvent être revendiqués comme marques par des tiers.


NOTE AUX JOURNALISTES : On trouvera de plus amples informations sur la deuxième génération de processeurs Intel® Core™ (nom de code Sandy Bridge) et sur les technologies dont il a été fait la démonstration en première sur www.intel.com/newsroom/idf.

Paris, le 06 Septembre 2010 – Des recherches¹ sur nos habitudes en matière de consommation télévisuelle, publiées aujourd’hui par Intel, révèlent la montée en puissance d’un « coin du feu mondial ». La télévision reste en effet une activité de socialisation, mais, au lieu de la discuter le lendemain avec ses proches et amis, on en débat de plus en plus en ligne, en temps réel. C’est ainsi qu’apparaît naturellement ce « coin du feu mondial ».

 

Se réunir autour du téléviseur avec ses proches reste l’un des passe-temps préférés et nous sommes 74 % à l’admettre. En revanche, l’habitude de discuter des programmes s’est aujourd’hui adaptée au XXIe siècle. Les 18-24 ans sont ainsi 42 % à se servir d’un outil de messagerie instantanée pour discuter des émissions, tandis que plus d’un tiers (35 %) publient leurs commentaires sur des réseaux sociaux. Et la génération X n’est pas en reste : 20 % des adultes ont recours à la messagerie instantanée et 16 % aux réseaux sociaux. Nous sommes par ailleurs 22 % à souhaiter disposer d’un moyen rapide et simple pour conseiller telle ou telle émission à nos proches.

 

Stéphane Negre, Président d’Intel France : « La télévision reste une activité sociale, familles et amis se retrouvant devant le téléviseur pour regarder leurs émissions préférées, si ce n’est que ce regroupement s’effectue aussi tout naturellement en ligne qu’en personne, par le biais des réseaux sociaux. La Coupe du Monde de cet été en est un parfait exemple : nous avons été de plus en plus nombreux à nous tourner vers Facebook* et Twitter* pour commenter et brocarder les événements au fur et à mesure qu’ils se déroulent. Or la smart TV, la nouvelle génération de téléviseurs, nous permettra encore plus simplement de nous retrouver autour du “coin du feu mondial“. »

 

Grâce à un accès Internet affranchi des horaires et du lieu, à de puissantes technologies informatiques et à des logiciels astucieux, la smart TV nous permet de dialoguer avec nos proches, où qu’ils se trouvent et en temps réel. Si l’on est par exemple un fan de l’Olympique de Marseille mais qu’on habite à Londres, on n’est plus tout seul. On peut en effet se connecter avec un groupe de passionnés, situés aussi bien à Nairobi, Bangalore que Manille pour regarder les matchs ensemble et les commenter en temps réel.

 

Chacun sa chaîne
Nous avons beau avoir le choix entre plusieurs dizaines de chaînes, nous sommes plus d’un tiers (46 %) à trouver difficilement quelque chose que l’on a vraiment envie de regarder. Il semble que trop de choix tue le choix, la vaste majorité d’entre nous (86 %) se cantonnant à un petit nombre de chaînes, toujours les mêmes.

 

Pourtant, les jours où nous nous en plaignions nous sont comptés. La smart TV nous diffusera en effet notre chaîne de télévision personnelle, ce qui nous permet de facilement regarder toutes sortes d’émissions, que ce soit des programmes classiques, la vidéo en transit sur Internet ou des films stockés sur notre PC portable, 39 % d’entre nous déclarant accueillir cette innovation les bras ouverts. En revanche, il ne s’agit pas seulement de nous faciliter la tâche, car ce que nous souhaitons en réalité, c’est que notre télévision fasse tout le travail pour nous.

 

Nous sommes ainsi 60 % à conseiller des émissions d’après nos habitudes télévisuelles, à la manière des sites Internet qui suggèrent des livres ou de la musique que nous pourrions apprécier en fonction de nos précédents achats, tandis que deux tiers (67 %) d’entre nous souhaitent que la télévision trouve nos émissions préférées parmi des programmes qui ne sont plus diffusés. Or la smart TV fait les deux.

 

Satisfaire une envie
Nous tentons ainsi involontairement de créer notre propre smart TV en fusionnant la télé, l’Internet et nos propres contenus numériques. Nous sommes en effet 42 % à nous servir de notre PC portable tout en regardant la télévision, tandis qu’un peu plus d’un tiers (35 %) d’entre nous a relié cet ordinateur au téléviseur. Il n’est donc pas surprenant, étant donné la confusion qui règne en termes de connectique et de réglage, que ce soit les plus technophiles d’entre nous qui s’y soient essayés.

 

SI ces compétences peuvent relever de la science-fiction pour un grand nombre d’entre nous, les motivations à relier le PC portable au téléviseur ne manquent pourtant pas. Nous sommes ainsi 62 % à nous servir de ce branchement pour montrer des photos à nos proches — soit l’équivalent des anciens diaporamas —, ce qu’adorent beaucoup mais que déteste un nombre plus grand encore, tandis que 59 % d’entre nous souhaitent regarder des films téléchargés sur Internet.

 

La télévision devient interactive et expose les faits, la fiction et les modes
Pas moins de 33 % des sondés souhaitent bénéficier d’un service par le biais duquel ils obtiendront d’un simple clic l’information sur les lieux, les produits ou les personnalités dont parle l’émission qu’ils sont en train de regarder. Ils sont 18 % à vouloir aller encore plus loin et cliquer pour acheter les produits mis en avant dans une émission. Ce chiffre passe à 25 % pour la capacité de « cliquer-acheter » de la musique qu’ils viennent juste d’entendre à la télévision (celle d’une publicité ou d’un générique télé, par exemple).

 

Les personnes interrogées sont 29 % à déclarer que la capacité à accéder à l’information en ligne par l’intermédiaire de la télévision intelligente a une importante certaine. Il s’agit de suivre ses centres d’intérêt, de mettre à jour des faits et de découvrir d’autres éléments reliés à ceux-ci. Par exemple, les téléspectateurs sont 86 % à regarder la télévision pour les films, 71 % pour l’actualité, 60 % pour les documentaires et 44 % pour le sport.

 

Ce type de programme est d’évidence populaire. La smart TV exploite cette popularité et ces programmes intègrent des informations complémentaires. Si l’on regarde un documentaire sur un couturier, par exemple, on pourra approfondir les informations abordées, telles que les matériaux utilisés, la saison de couture concernée et les prix.

 

¹Informations sur le sondage
Ce sondage indépendant a été réalisé en août 2010 par RedShift Research pour le compte d’Intel, par le biais d’un questionnaire en ligne. Les répondants étaient représentatifs de la population adulte de chaque pays. La répartition par pays des 7 012 répondants était : France (1,007), Allemagne (994), Italie (1,002), Pays-Bas (994), Espagne (1,000), Suède (1,002) et Royaume-Uni (1,002).

 

Quelques mots sur Intel Intel est un leader mondial de l’innovation informatique. L’entreprise conçoit et développe des technologies que l’on retrouve au cœur des ordinateurs et des appareils électroniques à travers le monde. Des informations complètes sur la société sont disponibles sur le site Internet d’Intel à partir de la page www.intel.fr ou blogs.intel.com.

 

Intel et le logo Intel sont des marques déposées ou enregistrées d’Intel Corporation ou de ses filiales, aux Etats-Unis et dans d’autres pays.

 

* Les autres noms et désignations peuvent être revendiqués comme marques par des tiers.

Filter News Archive

By author: By date:
By tag: