Currently Being Moderated

Penser au calcul intensif (ou HPC pour High-Performance Computing), c’est envisager une myriade presque vertigineuse de chiffres. C’est aller toujours de l’avant vers une puissance de calcul repoussant sans cesse l’imagination et concrétisant en même temps nombre de nouvelles applications dans la Recherche (Santé, géosciences, énergies nouvelles…). Nous sommes aujourd’hui à l’échelle du pétaflop. Des codes de calcul générant des millions de milliards d’opérations par seconde ! Et la dynamique va se poursuivre de plus belle. Vers le prochain palier : l’exaflop. Vers l’avènement de supercalculateurs qui, d’ici à 2020, devraient être mille fois plus puissants et performants pour une consommation énergétique seulement dix fois supérieure. Pour des milliards de milliards d’opérations par seconde cette fois !

 

Parce que le sujet du calcul intensif peut paraître facilement complexe à travers la masse de données qu’il génère, nous avons réalisé une série d’entretiens vidéos vous proposant de voir ce qu’il y a « derrière » les chiffres. Un petit voyage dans les coulisses de notre laboratoire ECR (pour Exascale Computing Research). Ouvert depuis fin 2010, en partenariat avec le CEA et le GENCI, à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, l’ECR s’inscrit dans un ensemble de quatre laboratoires européens (avec l’Allemagne, la Belgique et tout récemment l’Espagne) pilotés par Intel et spécialisés dans le développement des futurs environnements exascales.

 

De la directrice de l’ECR à l’étudiant en post-doctorat, du professeur d’université au physicien, tous nos intervenants illustrent cette convergence de compétences et de savoir-faire indispensable au progrès dans le calcul intensif. Avec pédagogie, ils vous expliquent les défis actuels du HPC pour construire une exainformatique et profiter de son éventail toujours plus large de possibilités. A travers leurs expériences, ils vous projettent dans le futur. Dans cet avenir qui pour Intel, et à l’exemple de l’ECR, s’inscrira de plus en plus en Europe à travers sa participation à la constitution de la future Plateforme Technologique Européenne (PTE) dédiée au calcul intensif.

 

Basée sur les travaux préalables de PROSPECT* et de Teratec*, la PTE réunira un vaste ensemble d’industries et de centres de recherche HPC, parmi les plus éminents. Son but ? Renforcer la compétitivité européenne, à chaque niveau de la chaîne de production des solutions HPC, et établir un programme de recherches commun basé sur ces deux domaines primordiaux que seront, pour un avènement de l’exaflop, la gestion du parallélisme extrême et la réduction de la consommation d’énergie. Construire au fond des architectures capables de répondre aux grands enjeux de notre temps. Dans la Santé pour l’élaboration de gènes anti cancer par exemple. Dans l’optimisation des ressources énergétiques. Dans la sismologie ou la climatologie pour mieux en appréhender les bouleversements. Dans les nano technologies, l’exploration spatiale, et tant d’autres domaines encore !

 

Nos experts vous parlent de l'Exascale :

 

 

 

 

Comments

Filter News Archive

By author: By date:
By tag: